Spectacle jeune public mais pas que…   A travers des situations quotidiennes et banales, deux personnages, incarnés par les artistes Charles Giraud et Mathieu Vivion, s’appuient sur des objets ordinaires pour créer des rythmes singuliers, et inventer un langage musical qui leur fait prendre conscience de leur nécessité à faire musique de tout.  Dans une suite ininterrompue de situations drôles et communicatives, les spectateurs deviennent acteurs d’une histoire qui nous donne à voir la naissance d’un duo musical.   A mi-chemin entre l’univers des Fills Monkey et l’utilisation musicale détourné des objets du quotidien de la compagnie Stomp, Le Ballet Urbain est l’oeuvre de deux artistes qui ont décidés de dire «leur monde» avec le simple claquement d’un balais sur le sol ou le froissement d’un journal sur un banc public.  Ce spectacle déjà éprouvé face à un public jeune, suscite une émulation qui amène chacun et chacune à développer son imaginaire et à ré-apprendre à savoir jouer avec trois fois rien.

Mathieu Vivion : ballon de basket, beatbox, percussions corporelles, journaux, balais, batterie…

Initié à la batterie à l’âge de 8 ans avec Stéphane Rousseau et Roger Lefebvre en tant que professeur. Il a croisé la route de grands batteurs comme Claude Salmieri, Matthieu Zirn, Gilles Choir…lors de différents stages. Ces derniers lui ont apporté un certain savoir pédagogique qui lui a permis par la suite d’enseigner la batterie dans une école de musique de 2005 à 2012. Il a été aussi intervenant en percussions dans les écoles élémentaires de 2008 à 2012. En parallèle de ces expériences, il a acquis depuis ses 14ans une expérience de travail artistique et musical en groupe. Il a enchaîné multiple formations diversifiées, de la funk au reggae en passant par le blues et la chanson française, ses projets lui ont permis d’acquérir une belle expérience scénique et de partager le plateau avec de grands artistes tels que Les Wailers, Tryo, Wax Taylor, Olivia Ruiz, Sinsemilia, John Buttler trio, Rodriguo y Gabriela, Skip the Use, Texas, Les Tites Nacelles… Musicien professionnel depuis 2012, il a créé avec son binôme Charles Giraud, un spectacle comico-rythmique autour de la percussion. Il continuera dans l’année 2015 à harpenter les scènes du grand ouest avec ses différentes formations musicales et dispenser des stages de percussions corporelles pour une compagnie de danse Hip-Hop.

Charles Giraud : ballon de basket, mélodica, percussions corporelles, journaux, balais, batterie…

Musicien professionnel, multi-instrumentiste autodidacte et compositeur, il est passionné par les musiques africaines et cubaines. Initié au théâtre muet pendant 3 ans et dès l’âge de 7 ans, il vit sa première expérience de scène au théâtre municipal de la Roche Sur Yon en tant que comédien avec la compagnie professionnelle Grizzli. En parallèle, il prends des cours de piano avec son professeur Raoul Rabier. Ce n’est qu’à l’âge de 16 ans que sa passion pour la musique prend une dimension importante. Après de nombreuses rencontres avec de grands maîtres africains en France et au Burkina Faso, autour de la percussions et de la kora, les expériences scèniques se multiplient. Il partagera notamment des scènes avec Aldebert, Victor Démé, Zenzilé, André Minvielle, Gush, Winston Mc Anuff, Oldelaf… En décembre 2012, il cré avec son acolyte, Mathieu Vivion, son deuxième spectacle jeune public nommé Le Ballet Urbain qui aborde dans une mise en scène originale, les percussions dans une vie on ne peut plus ordinaire. Entre 2015 et 2017 Charles Giraud poursuivra ses collaborations en tant que musicien avec plusieurs groupes ou en tant que compositeur pour le théâtre. Ces différents projets l’amèneront à tourner en France mais aussi à l’étranger, ou à composer des oeuvres musicales pour la compagnie du Menteur Volontaire.